Articles édifiants
vendredi 18H00-21H30: prières et enseignement biblique; dimanche 10h30-12H30: Adoration
5625 Decelles, Montréal, H3T 1W4, Salle G1.52
  • S'enregistrer

Articles édifiants

Preparation for God's service

Il y a trois choses que je veux ressortir dans le service de Gédéon.

La dernière fois que nous avons mentionnée cela, on a vu les conditions dans lesquelles Dieu appelle un homme. La dernière fois, nous avons étudié l’appel de Dieu sur la vie d’un homme:

les circonstances extérieures qui correspondent à l’appel et les conditions qui font de cet appel une nécessité, un besoin. Je voudrais faire ressortir 3 choses dans la préparation de Gédéon dans le service de Dieu. Il y a 3 éléments dans la préparation de Gédéon. Lorsque l’ange a rencontré Gédéon pour la première fois, il l’a salué en lui donnant un compliment divin de la part de Dieu. Il a dit : “Dieu est avec toi, vaillant héros.” Il y a quelque chose au sujet du service de Dieu: quelque chose comme de créances, comme une attestation, une attestation divine; presque tous ceux qui ont servis Dieu ont cela.

  • Le Seigneur Jésus : “Voici mon Fils bien-aimé en qui j’ai mis toute mon affection”
  • L’apôtre Paul : “C’est l’instrument que j’ai choisi pour porter mon nom.” Actes 9:15
  • Dieu avait dit au sujet de David : “J’ai trouvé un homme dont le coeur est comme le mien.”
  • Au sujet de Moïse, Dieu a rendu le témoignage que Moïse était l’homme le plus humble de la Terre.
  • Au sujet d’Abraham, Dieu a dit: “Abraham, mon ami.”.
  • Au sujet de Daniel, le témoignage c’est : “O homme, bien-aimé de Dieu.”.

Es-tu jamais soucieux de savoir le témoignage de Dieu à ton sujet? Comment Dieu peut te décrire de façon succincte à partir de ta relation avec lui. Parmi vous, il y a des gens qui ont bâti les relations avec leurs parents tels qu’ils l’appellent : “Papa ou Mama”.

Même dans la relation de couple, si après des années c’est “le mari” ou “la femme”, c’est que la relation n’a pas grandi. Mais après quelque temps, un homme peut dire cette personne a été pour moi comme une mère; c’est la transcription d’un témoignage d’une expérience. Un homme a dit cette femme a été ma promotion dans cette vie; donc dans la chambre, il l’appelle ma promotion. Il y aussi des noms terribles: quand Rachel a accouché de Benjamin, elle a dit : “Fils de ma douleur”. Et plusieurs d’entre vous, vos parents pourraient dire : “Toi, ma douleur, mon appauvrissement.” parce que quand tu es venu, tout l’argent est fini. Tout cela, ce n’est pas juste le nom, c’est la traduction d’une relation. Donc, on mettait en parole, ce que Daniel représentait aux yeux de Dieu. Alors, que représentes-tu? Même dans les relations humaines, est-ce que tu as le souci d’avoir une relation distincte avec un être humain. Quand le Fr. Zach était vivant, j’avais décidé de bâtir ma relation avec lui et j’avais des idées très claires sur la relation que je voulais avoir avec lui. Il m’a adopté. Il a fait de moi son fils; mais en aucun jour, je ne me suis considéré comme son ami. Je voulais être pour lui, ce que le Seigneur Jésus fut pour son Père. Le Seigneur Jésus voulait maîtriser le ministère de Son Père. En Hébreux, le Fils veut dire celui qui est mûr tel qu’Il peut représenter le Père. Quand un père a un fils, Il peut l’envoyer et être en paix. Toute ma vie, j’ai étudié la relation du Seigneur Jésus avec son Père. Toute ma vie, je voulais être le fils pas pour qu’il m’aime, mais pour continuer le métier de mon père. Un vrai fils, ce n’est pas celui qui est préféré par rapport aux autres fils; ce n’est pas l’investissement émotionnel; c’est ce qu’on vaut pour celui qu’on sert. Mon idéal était d’être autant que possible ce que le Seigneur Jésus est pour Dieu. Même dans les relations humaines, tu es quoi à qui? Quand tu entres dans la vie de quelqu’un, qu’est-ce que tu vaux? La plupart font comme si tout dépend de la personne avec qui on est entré en relation. Toutes ces attestations, de toutes ces personnes? Quand on parle de Joseph qui était devenu prince parmi ses frères parmi ces frères pas parce qu’il est devenu premier ministre en Egypte, mais à cause de la relation qu’il a bâti. Pour Gédéon, quand l’ange est apparu c’était l’attestation. Dans le service de Dieu, on n’entre pas avec un doctorat, mais tu dois gagner un diplôme qui vient de la place dans le coeur de Dieu. Ceux qui ont servi Dieu ont obtenu quelque chose du coeur de Dieu. Ils ont gagné quelque chose du coeur de Dieu. C’est ce que je voulais ressortir. Voici mon fils bien-aimé en qui j’ai mis toute mon affection. Il a mis 30 ans à vivre avec ses frères sans crier dans les airs qu’Il est un enfant de Dieu: 30 ans. Dieu peut dire : “Voici mon fils. C’était l’attestation divine pour sa vie.” Sa vie de famille, son travail auprès de son père, ses relations humaines: il était irréprochable. L’attestation divine, c’est le premier diplôme que nous devons rechercher en servant Dieu. Il y a trois choses qui sont liés à cette attestation divine.

1- L’attestation divine

C’est comme ça que Dieu recrute les gens qui sont activement en train de faire quelque chose. Quand Jésus avait appelé Pierre et Jacques, ils étaient en train de faire la pêche. Dieu semble appeler ceux qui sont actifs et Gédéon était actif. Gédéon était occupé, il était en train de travailler dur et Gédéon avait un sens de responsabilité. L’ange avait dit à Gédéon que Dieu était avec lui. Cela veut dire qu’avant cet incident, Gédéon avait une marche avec Dieu. Dieu était avec lui, et l’ange l’a appelé vaillant héros. Comment est-ce que Dieu t’appellerait? Tu es vaillant en quoi? Vaillant séducteur? Vaillant menteur? Vaillant parleur? Tu es vaillant en quoi? Sans entrer dans davantage de détails, chacun d’entre nous doit apprendre à marcher avec Dieu de façon que Dieu puisse l’approuver. Tu dois t’efforcer d’obtenir l’approbation de Dieu avant d’entrer dans le service de Dieu; et pendant tout ton service chrétien, maintien l’approbation divine. Rien d’autre n’importe que la connaissance consciente que Dieu t’approuve. Ne perd pas le témoignage divin dans ta conscience que Dieu t’approuve. Travaille dur pour l’obtenir et maintiens-le jusqu’à la fin. Plusieurs avaient commencé avec l’approbation divine mais l’ont perdu. Certains à cause du péché et d’autres parce qu’ils ont pris Dieu pour acquis. 

2- La commission divine

La deuxième chose qui ressort c’est la commission divine. Dieu n’envoie pas les gens qui n’ont rien. Tu as quoi? Va avec cette force que tu as. Quelle force as-tu? Dieu envoie les gens avec ce qu’ils ont acquis. Un homme doit acquérir ce qu’il est capable de faire à travers les responsabilités normales de la vie. Toi, qu’est-ce que tu as acquis dans la vie? Va avec cette force que tu as. Tu es fort en quoi? Quelles sont les points forts qui vont te donner ta mission de la part de Dieu? Dieu envoie ceux qui ont quelque chose. Il n’y a pas de mission pour ceux qui n’ont rien. Que peuvent-ils faire? Et toi, que peux-tu faire? N’est-ce pas moi qui t’envoie? Mais l’ange lui dit : “Va avec cette force que tu as.”. Nous avons minimisé la nécessité de développer la personnalité. Nous avons minimisé l’impératif de la valeur humaine qu’on doit acquérir; et quand quelqu’un est vide il croit qu’il a quelque chose pour servir Dieu. Et même ceux qui servent Dieu, ils n’honorent pas Dieu en faisant le rattrapage. Si Dieu t’admet quand tu n’as pas de compétence, et tu dis : “Mais Dieu savait que je n’avais pas de compétences”; tu n’es pas quelqu’un qui craint Dieu. Parce que si tu es la fille de bar et le président t’épouse et tu ne te rattrapes pas sur le fait d’être la femme d’un président, est-ce que tu honores le président? Si tu dis : “Pourquoi a-t-il laissé toutes les femmes d’université?”; alors tu veux que le président descende au niveau de la fille de bar. C’est ce que nous faisons: on veut que Dieu descende à ce que nous on ne peut pas faire; parce qu’il a fait l’erreur de nous admettre. Il faut être de ceux qui honorent Dieu. Quand David a commencé, il n’était qu’un berger. Il s’est développé à un guerrier, un musicien. Il est devenu un dirigeant, un courtisan : quelqu’un qui travaillait dans la cour d’un roi. Il s’est développé en quelqu’un qui peut épouser la fille du roi, il est devenu un compositeur de chant, un prophète, un roi, un architecte pour recevoir les dimensions du temple. Voit jusqu’où ce petit garçon est devenu étant dans le service de Dieu. Il a enseigné comment construire une maison. Il a dit à Salomon: “J’ai tous les plans: toutes les dimensions”. Un petit berger est devenu le plus grand architecte de toute l’histoire. Ceux qui aiment Dieu se développent parce qu’ils aiment Dieu et veulent lui donner le meilleur. Ce sont les religieux qui restent inchangés et qui prennent la grâce de Dieu pour acquis. Vois jusqu’où David s’est développé. C’est sa relation avec Dieu qui l’a entraîné à ce niveau parce qu’il avait quelque chose à faire pour Dieu. Il a confronté ce qu’il devait faire pour Dieu jusqu’à y laisser sa personnalité: c’est la vraie adoration. Même dans les relations humaines, quand tu aimes quelqu’un ce que tu peux donner à quelqu’un c’est toi-même de façon que si quelqu’un t’a il puisse avoir quelque chose. Le meilleur don, c’est le don de soi; ce n’est pas ce qu’on peut faire. On a besoin de se développer. Rester comme tu es peut prouver plusieurs choses: premièrement tu n’aimes pas Dieu et tu n’aimes pas tes dirigeants; si tu aimes quelqu’un et que tu veux que la personne réussisse, il faut donner à la personne quelque chose qui va l’aider à réussir. Le premier don, c’est le don de toi-même. Jésus nous a appelé à son servie, on pourrait n’avoir pas été qualifiés; mais pour honorer Jésus, on doit-être au meilleur qu’on puisse être pour qu’on n’apporte pas la honte, mais l’honneur. Est-ce trop demander que nous soyons un peuple meilleur?

3- La commission divine

Va avec cette force que tu as. Gédéon avait quelque chose sur quoi la commission de Dieu pouvait être fondée; et ce n’était pas quelque chose qu’il avait acquis dans le Seigneur, mais dans le cours normal de ses responsabilités. 3- L’engagement divin. L’engagement divin : “Je serais avec toi;” Ceux qui vont servir le Seigneur ne vont pas pour découvrir, pour chercher si Dieu est avec eux. Il faut que tu aies l’engagement divin avant d’entrer dans le service de Dieu, c’est un prérequis. Nous étions dans un cours de formation des dirigeants et je suis allée à une marche; et je priais pour les frères pour ce cours. Je priais que Dieu fasse quelque chose: que la puissance de Dieu descende pour que les frères soient fortifiés dans leur assurance. Je me souviens que le Seigneur m’a soudainement demandé : “Fils, qui a besoin de signes? Les sauvés ou les non-sauvés?” Et Il a demandé : “ Pourquoi pries-tu pour les sauvés?” Si les sauvés n’ont pas d’assurance à travers une communion bâtie avec Dieu, quel est le signe qu’il leur faut? Quand nous prions pour les miracles, est-ce pour rendre ministère à nous-mêmes ou aux perdus? Nous n’entrons pas dans le service pour essayer de se servir du service de Dieu pour acquérir l’assurance. Ceux qui veulent entrer dans le service de Dieu doivent déjà avoir l’assurance que Dieu est avec eux. Nous devons arriver au point où on reçoit l’engagement divin. Gédéon a recherché et obtenu l’engagement divin en confrontant ses limitations. Il avait confronté ses limitations avec Dieu et Dieu lui avait promis que l’engagement divin allait suffisamment compenser ses insuffisances. Donc n’entre pas dans le service de Dieu, et tu commences à donner des excuses pour tes limitations naturelles. Rassure-toi que tout ce que tu fais, Dieu est avec toi de sorte que ce que tu fais, nous pouvons être sûrs que tu vas réussir parce que Dieu est avec toi. Trop de frères sont à l'aise avec l’échec. La félicitation de Dieu, la commission de Dieu et l’engagement de Dieu. Ce sont les attestations divines de Gédéon. Gédéon était quelqu’un qui travaillait dur. Gédéon connaissait les oeuvres de Dieu dans l’histoire d’Israël. Il avait la connaissance. Le travail dur, la connaissance et l’humilité. Le travail dur, la connaissance et l’humilité. Il se considérait comme le plus petit des plus petits. Travailleur, informé et humble, ce sont les choses de bases que Gédéon avait acquises.

 Theodore Andoseh

Thought of the week

A life without purpose Is a life without meaning? “When there is no revelation, People cast off restraint”
Proverbs 29:18
Readmore

MountOlive Messenger

Cours Biblique

ZTF Books

Catalogue de Nos Livres

Télécharger notre catalogue en cliquant ici

Carte

Collège Jean-De-Brébeuf, Salle G1.52

Qui sommes nous?

La communauté missionnaire chrétienne internationale est un mouvement engagé à gagner des âmes, à faire des disciples et à implanter des églises dans chaque localité et chaque nation dans le monde. C’est un mouvement  engagé à susciter, former et envoyer des missionnaires dans toutes les nations pour le salut des peuples de ces nations. La communauté missionnaire chrétienne internationale a été appelée d’apporte sa contribution au réveil mondial promis par Dieu par les enseignements des saints réveillés .

...En lire plus

Inscription au Bulletin d'info